ODD #9 - Innovation et infrastructure

ODD #9 - Innovation et infrastructure

9 DOMAINES D'INTERVENTION
3 PAYS / 3 PROJETS
24 membres

Les objectifs de développement durable ou ODD sont un programme universel ayant pour ambition de construire un monde plus juste et plus durable pour tous. L'objectif n°9 est la création d’infastructures durables et la mise au service du développement de l’innovation.

Objectif 9 : Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l'innovation

Les investissements dans l'infrastructure – le transport, l'irrigation, l'énergie, les technologies de l”information et de la communication – sont essentiels pour parvenir au développement durable et à l”autonomisation des communautés dans de nombreux pays. On sait depuis longtemps que la croissance de la productivité, des revenus ainsi que les améliorations en matière de santé et d”éducation nécessitent des investissements dans les infrastructures.

La fabrication, en particulier, est un moteur important du développement économique et de l'emploi. À l'heure actuelle, la valeur ajoutée manufacturière par habitant n'est que de 100 dollars dans les pays les moins avancés, contre plus de 4 500 dollars en Europe et en Amérique du Nord. Un autre facteur important à considérer est l'émission de dioxyde de carbone lors des processus de fabrication. Les émissions ont diminué au cours de la dernière décennie dans de nombreux pays, mais le rythme du déclin n'a pas encore été observé dans le monde entier.

Le progrès technologique est à la base des efforts entrepris pour atteindre les objectifs environnementaux, tels que l'utilisation optimale des ressources et de l'énergie. Sans la technologie et l'innovation, il n'y aura pas d'industrialisation, et sans industrialisation, il n'y aura pas de développement. Il faut investir davantage dans les produits de haute technologie qui dominent les productions manufacturières afin d'accroître l'efficacité et de se concentrer sur les services de téléphonie cellulaire mobile qui augmentent les connexions entre les personnes.

Quelques chiffres:

  • Les infrastructures de base comme les routes, les technologies de l'information et de la communication, l'assainissement, l'énergie électrique et hydraulique, restent rares dans de nombreux pays en développement.
  • 16% de la population mondiale n'a pas accès aux réseaux haut débit mobiles.
  • Pour de nombreux pays africains, en particulier pour les pays à faible revenu, les contraintes existantes en matière d'infrastructures affectent la productivité des entreprises d'environ 40%.
  • La part mondiale de la valeur ajoutée manufacturière dans le PIB est passée de 15,2% en 2005 à 16,3% en 2017, sous l'effet de la croissance rapide du secteur manufacturier en Asie.
  • Le secteur manufacturier est une importante source d'emplois, qui représentait près de 470 millions d'emplois dans le monde en 2009 – soit environ 16% des 2,9 milliards de travailleurs mondiaux. En 2013, on estime qu'il y avait plus d'un demi-milliard d'emplois dans le secteur manufacturier
  • L'industrialisation a un effet multiplicateur sur l'emploi et donc un impact positif sur la société. Chaque emploi dans le secteur manufacturier crée 2,2 emplois dans d'autres secteurs.
  • Les petites et moyennes entreprises engagées dans la transformation et la fabrication industrielles jouent un rôle crucial dans les premières phases de l'industrialisation et sont généralement les plus grandes créatrices d'emplois. Elles représentent plus de 90 % des entreprises dans le monde et entre 50 à 60% des emplois.
  • Les pays les moins avancés ont un immense potentiel en ce qui concerne l'industrialisation, notamment dans les secteurs de l'alimentation et des boissons (agro-industrie), du textile et des vêtements.
  • Les pays à faible et à moyen revenu peuvent tirer parti de leur intégration dans les industries métallurgiques, celles-ci répondant à une demande internationale en pleine croissance.
  • Dans les pays en développement, à peine 30% de la production agricole fait l'objet d'une transformation industrielle. Dans les pays à revenu élevé, ce chiffre s'élève à 98 %. Cela semblerait indiquer qu'il existe de grandes opportunités pour les pays en développement dans l'agro-industrie.

L’objectif en cibles:

9.1     Mettre en place une infrastructure de qualité, fiable, durable et résiliente, y compris une infrastructure régionale et transfrontière, pour favoriser le développement économique et le bien-être de l'être humain, en mettant l'accent sur un accès universel, à un coût abordable et dans des conditions d'équité.

9.2     Promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et, d'ici à 2030, augmenter nettement la contribution de l'industrie à l'emploi et au produit intérieur brut, en fonction du contexte national, et la multiplier par deux dans les pays les moins avancés.

9.3     Accroître, en particulier dans les pays en développement, l'accès des entreprises, notamment des petites entreprises industrielles, aux services financiers, y compris aux prêts consentis à des conditions abordables, et leur intégration dans les chaînes de valeur et sur les marchés.

9.4     D'ici à 2030, moderniser l'infrastructure et adapter les industries afin de les rendre durables, par une utilisation plus rationnelle des ressources et un recours accru aux technologies et procédés industriels propres et respectueux de l'environnement, chaque pays agissant dans la mesure de ses moyens.

9.5     Renforcer la recherche scientifique, perfectionner les capacités technologiques des secteurs industriels de tous les pays, en particulier des pays en développement, notamment en encourageant l'innovation et en augmentant considérablement le nombre de personnes travaillant dans le secteur de la recherche et du développement pour 1 million d'habitants et en accroissant les dépenses publiques et privées consacrées à la recherche et au développement d'ici à 2030.

———————————————-

9.a     Faciliter la mise en place d'une infrastructure durable et résiliente dans les pays en développement en renforçant l'appui financier, technologique et technique apporté aux pays d'Afrique, aux pays les moins avancés, aux pays en développement sans littoral et aux petits États insulaires en développement.

9.b     Soutenir la recherche, le développement et l'innovation technologique au niveau national dans les pays en développement, notamment en instaurant des conditions propices telles que la diversification industrielle et l'ajout de valeur aux marchandises.

9.c     Accroître nettement l'accès aux technologies de l'information et de la communication et faire en sorte que tous les habitants des pays les moins avancés aient accès à Internet à un coût abordable d'ici à 2020.

Quelques liens:

Objectif en action

PLUS DE PROJETS (3)

ODD #9 - Innovation et infrastructure

12 DOMAINES D'INTERVENTION
3 PAYS / 3 PROJETS
12 membres

Lianes coopération

Lianes coopération – Réseau régional multi-acteurs de la coopération internationale des Hauts-de-France.

Le réseau fédére l’ensemble des acteurs de la coopération internationale de la région sans distinction de statut juridique. Ensemble ses membres élaborent des stratégies communes, montent en compétence, dialoguent avec bailleurs et pouvoirs publics et mutualisent leurs actions.

Informations pratiques

Bureaux

S/c MRES (Maison régionale de l'environnement et des solidarités)
23, rue Gosselet – 59 000 LILLE
Tel : 03 20 85 10 96

Crajep
Département Pas de Calais
Dunkerque Grand Littoral
Agende de l'eau
Agence Française de Développement
Région Hauts-de-France
Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
Ville de Lille
FONJEP
Métropole Européenne de Lille
Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine
MAIF
CRID