Elevage de chèvres dans un systéme d’agriculture intégrée et durable

La commune de Kpomassè, sur le bord du lac Ahémé, a une économie locale très fragile et un exode rural important.

Un programme global de développement durable est mis en œuvre par AHPA et l’ONG béninoise CRIPADD (Cercle de Recherche pour l’Identification et la Promotion des Alternatives du Développement Durable).

Il vise à assurer des revenus suffisants à la population grâce à la diversification des activités économiques et à l’apport d’une formation qui ne lui est pas accessible.

 Les bénéficiaires du projet d'élevage de chèvres sont constituées des femmes déjà installées dans le maraîchage écologique. Elles acquièrent collectivement des compétences techniques en élevage de chèvres par des formations et suivi régulier assuré par un animateur de CRIPADD et un vétérinaire.

Des enclos sont construits par les artisans locaux dans leurs concessions.Les chèvres génitrices sont achetées chez une variété de paysans. Le vétérinaire effectue le contrôle sanitaire et la vaccination des génitrices qui sont remises aux femmes pour démarrer l'élevage. Les femmes partagent leur expérience au cours des rencontres mensuelles de suivi.

Les déjections animales alimentent le compost pour enrichir le sol pour le maraichage associé.

L'activité d'élevage rend plus visible les dimensions économique, sociale et écologique de l'agriculture intégrée et durable vis-à-vis des villageois.  La dimension culturelle et traditionnelle est renforcée par l'importance que lui accorde cette activité d'élevage organisé.

Contexte

 

Dans la commune de Kpomassé, au sud-ouest du Bénin, un programme global de développement axé sur la reconversion économique durable est initié depuis quelques années vers les groupements de villageoises avec notre partenaire local CRIPADD

D'abord formées et installées en pisciculture hors sol, il est apparu opportun à ces femmes d'adjoindre le maraichage pour utiliser l'eau résiduelle des bâches comme fertilisant. Ces femmes ont été confrontées à une crise économique et l'activité piscicole a été réduite. Le compost est devenu le principal fertilisant pour le maraîchage.

A cause du manque d'élevage, les déjections animales, l'une de ses composantes, manquent. Les villageoises ont souhaité créer un élevage de chèvres. La chèvre est une race ancestrale prisée dans la gastronomie locale. A Kpomassè où la culture ancestrale vaudou est très ancrée, elle est le principal animal de sacrifice dans les cérémonies. L'adjonction de l'élevage au maraichage augmente les rendements et diversifie les Activités Génératrices de Revenus.

 

Publics concernés

Bénéficiaires

  • 37 villageoises, déjà installées en maraichage ainsi que leurs familles, soit 185 personnes environ
  • Les artisans locaux sollicités pour les aménagements ainsi que les restaurateurs
  • Par effets induits, ce projet impactera toute la commune de Kpomassè, qui auront des produits de qualité, lors des fêtes rituelles ou cérémonies familiales.

 

Partenaires locaux

Cercle de Recherche, d’Identification et de Promotion des Alternatives du Développement Durable (CRIPADD)

Principaux partenaires financiers

Fondation RAJA-Danièle Marcovici

Fondation S’AIDDES

EU Can Aid

Objectifs du projet

 

Objectifs

  • Assurer des revenus complémentaires par une diversification des activités
  • Renforcer les compétences en élevage de chèvres
  • Mettre en place les infrastructures et équipement
  • Assurer le suivi technique et sanitaire

Activités

 

Activités

  • Formation progressive et pratique des femme
  • Aménagement de 40 enclos individuels 
  • Acquisition des matériels d'entretien des bergerie
  • Acquisition des chèvres génitrices et lancement de la production 
  • Suivi sanitaire
  • Organisation de rencontres collective mensuelles de suivi

Résultats

 

Résultats

  •          37 villageoises installées
  •         148 chèvres génitrices mises à disposition des femmes pour démarrer l'élevag
  •          La préservation de la race traditionnelle de chèvres 
  •          La disponibilité de matière organique pour le compost

Projet En cours

Date de début : janvier 2019
Date de fin : décembre 2020

Pays d’intervention : Bénin
Localité : Sud-Ouest Bénin, commune de Kpomassé
Secteur(s) d'intervention : Agriculture - Souveraineté alimentaire, Croissance économique - Emploi

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 40000 euros
Financeur(s) national(aux) : Union Européenne

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET

Association Humanitaire Pour l'Afrique (AHPA)

30 esplanade Jacques Vendroux, 62100 CALAIS

Représentant : Mme Monique GILLIOT (Chargée de projet)

AHPA accompagne au Bénin, en partenariat avec des associations locales, des projets de développement dans les domaines de l’agroécologie (maraichage, élevage de chèvres) de la protection de l’environnement, du tourisme solidaire et équitable et de l’éducation (bibliothèques).

Lianes coopération

Lianes coopération – Réseau régional multi-acteurs de la coopération internationale des Hauts-de-France.

Le réseau fédére l’ensemble des acteurs de la coopération internationale de la région sans distinction de statut juridique. Ensemble ses membres élaborent des stratégies communes, montent en compétence, dialoguent avec bailleurs et pouvoirs publics et mutualisent leurs actions.

Informations pratiques

Bureaux à Lille

S/c MRES (Maison régionale de l'environnement et des solidarités)
5 rue Jules de Vicq – 59 000 LILLE
Tel : 06 77 78 69 48

Bureaux à Amiens

Espace Somme
6 rue des Hautes Cornes – 80 000 AMIENS
Tel : 07 84 63 01 49

 

Crajep
Département Pas de Calais
Dunkerque Grand Littoral
Agende de l'eau
Agence Française de Développement
Région Hauts-de-France
Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
Ville de Lille
FONJEP
Métropole Européenne de Lille
Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine
Fondation Norsys
CRID
Département Nord
Caisse d'Épargne
RRMA Conférence Interrégionale
Pôle Emploi