Vers une gouvernance concertée des écosystèmes du littoral

Le Grdr-Migration, Citoyenneté, Développement Acteur depuis bientôt 50 ans en Afrique de l'Ouest (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée-Bissau), en France et plus récemment au Maghreb, le Grdr intervient dans des territoires frontaliers connaissant de fortes mutations démo-économiques.  L'association promeut la gouvernance citoyenne des territoires en intégrant les mobilités comme facteur de développement durable et de solidarités. Le Grdr agit sur le double-espace de la migration et se positionne comme un centre de ressources au service des territoires dans lesquels il est implanté dans la durée.

Contact

Julia Rerolle, coordinatrice du programme, basée à Bissau. julia.rerolle@grdr.org

Zoé Vauquelin, référente “double-espace” basée à Montreuil. zoe.vauquelin@grdr.org

Contexte

 

Le PGCL est un programme pluriannuel et multi-pays. Il se concentre sur cinq régions du littoral ouest-africain (voir carte) qui connaissent de fortes pressions liées à la croissance démographique, à l'urbanisation et aux effets des changements climatiques. Par ailleurs, ces territoires regorgent de ressources renouvelables et non-renouvelables. L'exploitation de ces ressources est alors un élément important dans les flux économiques régionaux et mondiaux. Pour autant, les bénéfices sont très souvent inégalement répartis et ne profitent pas à l'ensemble des populations.

Partenaires locaux

 

Le programme est mené en partenariat avec les collectivités et autorités locales des territoires cibles, l'Université Assane Seck de Ziguinchor, des associations de ressortissants de ces régions (diaspora résidente en Europe) et plusieurs organisations de la société civile locale : CRCR Ziguinchor, AFEX, ConGAI, IDEE Casamance, associations de ressortissants du littoral.

Il mobilise en outre une expertise sectorielle externe : CRATerre, UNS, CIEDEL, etc.

Principaux partenaires financiers

 

Le montant total du projet s'élève à 3 348 000 €. L'Agence Française de Développement octroie une subvention de 2 008 800 €.

Les autres financeurs du programme sont : l'UE, le CFSI , SEED foundation et le FONDEM.

Objectifs du projet

 

Le programme vise d'une part à identifier les conditions d'un dialogue entre citoyens et autorités locales pour faire émerger des politiques favorables à un développement durable équitable, et d'autre part à impulser des dynamiques socio-économiques distributives et résilientes aux chocs socio-climatiques.

Activités

Première phase – 2013-2017 Au cours d'une première phase de recherche-action mobilisant différents acteurs (ONG, structures de recherche-développement, producteurs, collectivités locales etc.), plusieurs projets ont permis de produire des effets concrets positifs sur les conditions de vie des familles et les ressources naturelles. Cette approche a également permis de favoriser le développement de partenariat entre acteurs et le décloisonnement des approches.  Les projets portaient par exemple sur le développement de la saliculture solaire sur bâche ou la gestion alternative de l'eau dans les périmètres rizicoles. Deuxième Phase – 2017 – 2021 La deuxième phase actuellement en cours vise à renforcer les processus concertés de développement territorial, ceci dans l'objectif d'augmenter les capacités de résilience des territoires et de permettre une régulation consensuelle et durable de l'accès aux ressources. Les processus de décentralisation en cours (Sénégal, Guinée) ou en perspective (Guinée-Bissau) et l'émergence d'une société civile locale forte comptent parmi les principaux facteurs favorables à cet objectif.

Résultats

 

Les acteurs des territoires cibles améliorent leurs capacités à mettre en œuvre des actions de développement local tout en intégrant l'objectif de l'atténuation des changements climatiques et de l'adaptation des territoires aux changements climatiques

Les exploitations familiales et les micro-entreprises du littoral génèrent des revenus tout en préservant les écosystèmes et en limitant les externalités négatives de leurs activités

Projet En cours

Date de début : janvier 2013
Date de fin : décembre 2021

Pays d’intervention : Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Sénégal
Localité : Ziguinchor
Secteur(s) d'intervention : Biodiversité, Environnement

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 3 348 000 €
Financeur(s) national(aux) : Agence française de Développement - CFSI - Union Européenne

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET
GRDR - Migration - Développement - Citoyenneté
ADHÉRENT

GRDR - Migration - Développement - Citoyenneté

235 Boulevard Paul Painlevé, 59000 LILLE

Site Web

Représentant : M. Benoît Arrachart (Coordinateur HdF)

Le Grdr Migration-Citoyenneté-Développement est une association internationale de droit français composée de professionnels (agronomes, économistes, sociologues, géographes, urbanistes, travailleurs sociaux…) qui mettent leur savoir-faire au service des populations des territoires sur lesquels il agit.

Lianes coopération

Lianes coopération – Réseau régional multi-acteurs de la coopération internationale des Hauts-de-France.

Le réseau fédére l’ensemble des acteurs de la coopération internationale de la région sans distinction de statut juridique. Ensemble ses membres élaborent des stratégies communes, montent en compétence, dialoguent avec bailleurs et pouvoirs publics et mutualisent leurs actions.

Informations pratiques

Bureaux

S/c MRES (Maison régionale de l'environnement et des solidarités)
5 rue Jules de Vicq – 59 000 LILLE
Tel : 06.77.78.69.48

Crajep
Département Pas de Calais
Dunkerque Grand Littoral
Agende de l'eau
Agence Française de Développement
Région Hauts-de-France
Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
Ville de Lille
FONJEP
Métropole Européenne de Lille
Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine
Fondation Norsys
CRID
Département Nord
Caisse d'Épargne
RRMA Conférence Interrégionale
Pôle Emploi