Renforcement de capacités et coopération en République Centrafricaine

  • Date de lancement : 30 novembre 2020 | Date de clôture : 26 février 2021 Clôturé
  • Financeur(s) : Agence Française de Développement

L'appel à projets pour des opérations de développement en coopération en République Centrafricaine (« l'Appel ») vise à financer des projets de développement portés par des structures :

  • françaises, en coopération / en partenariat avec des structures, notamment locales ;
  • disposant d'expériences dans la mise en œuvre de projets liés aux secteurs éligibles de l'appel à projets;
  • disposant d'une capacité de dialogue rapproché avec le siège de l'AFD à Paris et avec l'agence locale du pays de mise en œuvre ;
  • capables de démontrer leur capacité à mettre en œuvre des projets d'envergure.

Le projet doit être réalisé en République Centrafricaine, dans une ou plusieurs localités des préfectures suivantes : Nana-Mambéré, Kémo, Mambéré-Kadéi, Ombella-Mpoko, Lobaye, Sud Ouham et Sud Ouham-Pendé, Bangui, Sangha-Mbaéré.

Les projets peuvent faire l'objet d'un cofinancement mais ce n'est pas obligatoire. Les études de faisabilité des projets présélectionnés pourront être financées à 100% par l'AFD, sans cofinancement.

Objectifs :

La finalité globale de cet appel à projet est de contribuer à la consolidation des efforts de pacification dans les régions de l'Ouest, en soutenant le développement économique et social de ces régions. En prenant en compte les enjeux présentés supra, les projets soumis à cet appel devront ainsi répondre à des objectifs tangibles et concrets de développement dans l'un des secteurs éligibles, et avoir pour objectifs transversaux de :

  1. renforcer les compétences, les capacités de centrafricaines et de centrafricains, au niveau des personnes, populations d'adultes et/ou d'enfants ;
  2. renforcer les capacités techniques, financières et organisationnelles d'organisations et d'institutions locales centrafricaines, ces organisations pouvant être des associations, des entreprises, des collectivités locales, ou des institutions parapubliques, dans une logique de construction institutionnelle, de construction de liens de coopérations et de partenariats internationaux, dans une certaine durée.

Cette facilité vise ainsi à faire émerger et/ou à renforcer des coopérations ou partenariats équilibrés, idéalement “co-portés” entre organisations internationales et organisations centrafricaines, avec un ancrage concret, sectoriel et local, dans la durée. Un partenariat ne se décrétant pas, il ne s'agira pas d'une condition ex-ante d'éligibilité du projet.

Régions éligibles :

Les préfectures éligibles sont la Nana-Mambéré, la Mambéré-Kadéi, la Lobaye, l'Ombella –Mpoko, la Sangha-Mbaéré, le Sud de l'Ouham-Pendé et de l'Ouham (Bozoum, Bossangoa), et la Kémo, régions parmi les plus sécurisées du pays.

Une préférence sera donnée aux projets en-dehors de Bangui, et notamment sur la Nana-Mambéré où la coopération française souhaite concentrer ses interventions, sans exclusion toutefois de projets banguissois.

Les porteurs de projets sont invités à avoir un volet d'action en Nana-Mambéré.

Les projets devront avoir un ancrage territorial avec des ambitions réalistes, sur des zones géographiques viables pour la fonctionnalité de mise en œuvre du projet, compte tenu de l'enclavement.

Secteurs éligibles :

L'éducation de base, l'enseignement secondaire, la formation professionnelle avec des appuis dans une logique qualitative seront les secteurs prioritaires, car la montée des compétences et des ressources humaines en RCA, et l'insertion sociale de la jeunesse, et particulièrement des femmes, sont des enjeux clés du relèvement du pays.

Dans ces domaines, l'appui aux acteurs civils non étatiques de substitution ou à leur émergence sera privilégié, dans une logique de résilience sociétale par rapport à un environnement étatique très affaibli.

Les autres secteurs prioritaires éligibles au présent appel à projets sont les suivants :

  • l'agriculture, l'élevage, et la pisciculture dans une logique de renforcement de la production locale, de l'amélioration de la nutrition, d'import substitution ;
  • l'énergie ;
  • l'eau et l'assainissement ;
  • la microfinance ;
  • gestion d'une collectivité locale.

Le secteur éligible à titre secondaire est celui de la santé.

Tous les projets devront être l'occasion de renforcer les compétences, les savoir-faire et les ressources humaines impliquées.

Les thématiques du genre, de la jeunesse, du climat, ou de biodiversité seront traitées de manière transversale, dans tous les projets.

Le type d'actions qui pourra être financé dans le cadre de cette facilité financière n'en demeure pas moins relativement large :

  • assistance technique, formation et sensibilisation, création de capacités et de compétences ;
  • études spécifiques ou des opérations pilotes ;
  • financement de petits matériels ou d'équipements en complément d'autres formats d'intervention (uniquement si ces équipements sont indispensables au démarrage du projet) ;
  • financement d'investissement ;
  • amélioration de la gestion interne (financière et administrative) de l'organisation locale ;
  • amélioration de l'organisation interne et la gouvernance de l'organisation locale.

Les projets retenus devront être compris entre 1.000.000 et 3.000.000€ et mis en œuvre sur une période de 36 à 48 mois.

Date limite de dépôt de candidatures : vendredi 26 février 2021 à 12h, heure de Paris.

Montant de la subvention : enveloppe de 10.000.000 € sur subvention.

Télécharger la présentation de l’appel à projets

Télécharger la note de cadrage

Télécharger le dossier de soumission

Télécharger le tableau budgétaire et la note explicative

Plus d'informations

Modalités de réponses

Date limite de dépôt de candidatures : vendredi 26 février 2021 à 12h, heure de Paris.

Lianes coopération

Lianes coopération – Réseau régional multi-acteurs de la coopération internationale des Hauts-de-France.

Le réseau fédére l’ensemble des acteurs de la coopération internationale de la région sans distinction de statut juridique. Ensemble ses membres élaborent des stratégies communes, montent en compétence, dialoguent avec bailleurs et pouvoirs publics et mutualisent leurs actions.

Informations pratiques

Bureaux

S/c MRES (Maison régionale de l'environnement et des solidarités)
5 rue Jules de Vicq – 59 000 LILLE
Tel : 06.77.78.69.48

Crajep
Département Pas de Calais
Dunkerque Grand Littoral
Agende de l'eau
Agence Française de Développement
Région Hauts-de-France
Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
Ville de Lille
FONJEP
Métropole Européenne de Lille
Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine
Fondation Norsys
CRID
Département Nord
Caisse d'Épargne
RRMA Conférence Interrégionale
Pôle Emploi