Rapport Genre et solidarité internationale

Publiée le 14/04/2021

Rapport Genre et solidarité internationale

A la suite de nombreuses années de travail conjointes sur les questions de genre dans la coopération internationale, notamment dans la lutte contre la pandémie de VIH, les associations Groupe d’Appui et de Solidarité (GAS) – Amiens – et Racines – Cotonou – ont publié une étude autour de l’intégration du genre dans les activités de Racines. Ce document est mis à disposition des organisations de la société civile qui souhaiteraient intégrer une approche genre dans leurs partenariats.

Historique de l’étude

L’Association GAS entretien depuis plusieurs années un partenariat avec l’ONG Béninoise RACINES. Cette ONG œuvre dans les domaines de la santé et de l'éducation depuis 20 ans. GAS de son côté, travaille depuis plus de dix ans sur la lutte contre les discriminations et la solidarité internationale. Lors d’une mission au Bénin en 2019, les deux partenaires décident de travailler sur l’intégration du genre dans les projets de solidarité internationale.

Cette étude demandée par RACINES a soulevé deux objectifs :

Comprendre la situation en matière d'égalité femmes-hommes à RACINES à tous les niveaux et de façon transversale (dans les différents projets, au sein du personnel, et dans les liens avec le conseil d'administration)
Émettre des recommandations et pistes d'action pour une politique de prise en compte du genre

Retour sur le webinaire Genre et Solidarité

Un webinaire a été organisé par GAS et RACINES le vendredi 5 février de 14h à 17h00.

Ce webinaire a permis aux deux partenaires de présenter les résultats de leur étude et de donner la parole à trois spécialistes sur les questions de Genre et solidarité.

Les trois intervenants ont été :

Clément SORIAT : chercheur en science politique et animateur social à La Boîte Sans Projet. Ces recherches portent sur les politiques de santé en Afrique et sur les politiques de lutte contre le sida en France.

Elisabeth HOFMANN : Économiste du développement. Ses recherches portent sur le genre et le développement, l'intégration de l'approche genre dans les projets, les approches participatives et la professionnalisation des métiers du
développement
.

Tanguiane AWANNOUGBE SOSSOU : Coordonnatrice, Projet Plan Pour Les Filles. Son travail consiste en la prise en charge des personnes vivant avec le VIH, les orphelin·e·s et enfants vulnérables et les populations clés.

Définition et méthodologie de l’étude

L'idée de “genre” exprime le fait qu'au-delà des différences biologiques liées au sexe, les rôles des femmes et des hommes et les rapports qui en découlent ne sont pas naturels : ils sont socialement construits. C'est à partir de la fin des années 1970 que l'on voit en Afrique Subsaharienne l'émergence de ministères des femmes, la création de multiples associations féminines et d'ONG qui ont permis d'institutionnaliser la question, et l'organisation de diverses conférences et manifestations internationales qui ont sensibilisé les opinions publiques et les pouvoirs politiques à la « condition féminine » puis au « genre »

En cohérence avec l'historique de la démarche du GAS, l'élaboration de ce rapport s'inscrit dans une démarche de recherche-action qualitative, réalisée à l'aide de méthodes socio-anthropologiques. La démarche et la production finale se situent à la croisée de méthodes issues des sciences humaines et d'objectifs opérationnels. Il constitue donc un objet hybride mixant savoirs théoriques, données empiriques et enseignements tirés de l'expérience du GAS.

17 entretiens ont été réalisés avec 9 femmes et 8 hommes
– Des temps d’observations et 1 questionnaire ont également été réalisés

Résultats de l’étude

Concevoir et assurer la mise en œuvre des programmes dans une approche qui prend en compte le genre :
Durant l'enquête, il a été observé que les équipes tout comme les publics auprès desquels intervient RACINES ont conscience des inégalités entre les femmes et les hommes. Cependant les perceptions diffèrent, ce qui peut se faire ressentir sur le terrain que ce soit dans l'élaboration des projets, dans les relations entre usager-es ou celles qui se tissent entre les professionnel-les et les différents publics.

Favoriser l’égalité dans la gestion interne des équipes et organes de RACINES :
Il a été observé de quelle manière le genre impacte RACINES dans son quotidien en interne. Que ce soit dans la composition des équipes, concernant l'évolution de carrière des professionnel-les, leur rapport au travail ou encore les relations entre collègues : comment agit le système de genre ? qu’est-ce qu'il est possible de faire pour favoriser l'égalité femmes hommes ?

Favoriser une politique d'égalité à travers l'amélioration
des conditions de travail et une démarche qualitative :

L’étude a également traité d’enjeux de rapports sociaux et de conditions de travail de manière plus large. Cette extension est apparue comme un complément nécessaire, s’inscrivant dans l’histoire des relations partenariales entre GAS et RACINES. Se questionner et vouloir agir pour l'équilibre des rapports femmes hommes, c'est interroger des rapports sociaux, le principe d'égalité et les valeurs que l'on met derrière celui-ci. Ainsi, gestion de projet et management des équipes, risques professionnels et relations hiérarchiques sont autant de thèmes qui ont pu être traités.

Vous pouvez retrouver tout le contenu du rapport réalisé par GAS sur son site internet, rubrique “nos archives”.
La synthèse du rapport et le bilan du webinaire sont disponibles en téléchargement en bas de cette page !

Si vous voulez prendre contact avec GAS ou poser des questions sur cette étude :
Astrid Mangeolle : amangeolle@gas-asso.fr
Blandine Carles : bcarles@gas-asso.fr

Ou rendez-vous sur leur page dans l’annuaire de Lianes Coopération !

ADHÉRENT

Groupe d'Appui et de Solidarité

142 Rue Baudoin d'Ailly, 80000 AMIENS

Site Web

Type de structure : Association locale non affiliée au niveau national
Représentant : Mme Astrid  Mangeolle (Directrice)
Pays d’intervention : Bénin
Secteur(s) d'intervention : Croissance économique - Emploi, Mobilité - Volontariat, Santé

L’association a pour mandat la réduction des inégalités. Elle se fixe comme objectif l’amélioration de la qualité de vie et du tissu social, tant dans ses projets à l’international (au Bénin, mais également dans plusieurs pays européens et méditerranéens : Angleterre, Allemagne, Italie, Maroc, Moldavie, Slovénie, Portugal) qu’au niveau local (en Picardie et Ile de France).

Lianes coopération

Lianes coopération – Réseau régional multi-acteurs de la coopération internationale des Hauts-de-France.

Le réseau fédére l’ensemble des acteurs de la coopération internationale de la région sans distinction de statut juridique. Ensemble ses membres élaborent des stratégies communes, montent en compétence, dialoguent avec bailleurs et pouvoirs publics et mutualisent leurs actions.

Informations pratiques

Bureaux

S/c MRES (Maison régionale de l'environnement et des solidarités)
5 rue Jules de Vicq – 59 000 LILLE
Tel : 06.77.78.69.48

Crajep
Département Pas de Calais
Dunkerque Grand Littoral
Agende de l'eau
Agence Française de Développement
Région Hauts-de-France
Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
Ville de Lille
FONJEP
Métropole Européenne de Lille
Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine
Fondation Norsys
CRID
Département Nord
Caisse d'Épargne
RRMA Conférence Interrégionale
Pôle Emploi